L'Agenda

Aux confins du Nord Vietnam

Aux confins du Nord Vietnam

Exposition de photographies de Huy Anh NGUYEN, dans le cadre de l’Année France-Vietnam.

Bibliothèque Vaugirard – du 15 avril au 15 mai 2014

Rencontre-vernissage le mardi 29 avril 2014 à 19h

Région bien moins visitée que celle autour de Sapa et de Bac Hà, la province de Ha Giang, au Nord du Vietnam, proche de la frontière chinoise, recèle de nombreux trésors cachés. Peuplée de nombreuses minorités ethniques vivant et cultivant dans les vallées au creux des montagnes, elle se dérobe encore aux visiteurs car l’accès est compliqué par des routes étroites et cahoteuses et par la nécessité d’un permis de séjour pour y pénétrer.

Depuis le classement en 2011 par l’UNESCO du plateau de Dông Van, à l’extrême nord de la province, comme « Geopark » (patrimoine mondial géologique), cette province est davantage décrite dans les guides dans lesquelles elle était absente durant de longues années, la préservant des invasions de touristes.

 Arrivé en France à l’âge de 10 ans, Huy Anh NGUYEN a choisi de devenir photographe après ses études de photo à l’Ecole Nationale de Photographie d’Arles, après avoir été ingénieur de recherche.

Il partage aujourd’hui son activité entre des travaux de commande, la formation en photographie et en retouches pour des publics professionnels et amateurs et un travail de consultant avec Itinérances Photo et Imagexpertise tout en continuant ses travaux personnels de photographe documentaire autour des thèmes du reportage, de l’architecture, de l’urbanisme et du portrait.

www.nguyen.fr

l’expo en un clin d’oeil : ICI

légendes des photos : ICI

Paix d’un regard discret

Il y a dans les photographies de Huy Anh NGuyen la paix d’un regard discret. L’œil s’y attarde comme pour pénétrer plus avant en elles, peut-être pour voir derrière elles, sans être accroché par la moindre afféterie ou la moindre prétention. Leur simplicité rejoint leur tranquillité.

Les photographies de Huy Anh NGuyen montrent sans jamais trop montrer. Rien d’enlevé dans leur procédé, rien de clinquant dans leur sujet. Beaucoup semblent un sourire fragile, à peine esquissé. L’émotion ou la douceur y est toujours maîtrisée. Elles n’ont pas besoin de sens, seulement de beauté et de secret. Elles ont quelque chose de l’innocence.

Jacques Raimon, écrivain


L’exposition se poursuivra dans d’autres bibliothèques du réseau…

Bibliothèque Melville – du 20 mai au 12 juin (vernissage le samedi 24 mai)

Bibliothèque Saint-Simon – du 17 juin au 31 juillet (vernissage le jeudi 19 juin)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s