La bibliothèque Vaugirard, un lieu à fréquenter sans modération

A la découverte des Broméliacées

Publicités
Dans le cadre de l’année France|Colombie

 

 

 

 

du mardi 07 novembre au samedi 02 décembre 2017
« Bromeliaceae andreanae : description et histoire des broméliacées récoltées dans la Colombie, l’Ecuador et le Venezuela »
exposition issue d’un ouvrage d’Edouard André édité en 1889 à  la Librairie Agricole.
Venez découvrir les reproductions de ces plantes remarquables du 07 novembre au 02 décembre 2017
Extrait :
La région de l’Amérique du Sud comprise entre la mer des Antilles et l’isthme de Panama au Nord, le haut Pérou au Sud, l’océan Pacifique à l’Ouest et les derniers contreforts des Andes à l’Est, constitue l’un des centres végétaux les plus riches du globe. C’est celle que j’ai parcourue en 1875 et 1876, dans un voyage d’exploration scientifique effectué en vertu d’une mission du gouvernement français.
Les résultats de ce voyage, en ce qui concerne la botanique, ne sont encore que partiellement connus. Quelques familles seulement, parmi celles qui composent mon herbier du Sud-Amérique, ont été actualisées et publiées.
Parmi les plantes qui furent l’objet de mes préférences pendant cette longue course à travers les Cordillères, se trouvaient les Broméliacées. Depuis une quinzaine d’années, elles étaient déjà l’objet d’une faveur croissante. Dans le milieu de ce siècle ou un peu auparavant plusieurs botanistes s’en étaient occupés au point de vue taxonomique.
Les Broméliacées séduisirent toute une classe de botanistes et d’horticulteurs par leur intérêt scientifique ou par des qualités diverses : problèmes à résoudre dans leur organographie et leur classification, beauté de leur feuillage, régularité ou étrangeté de leur port, floraison souvent brillante, parfois éphémère, mais quelquefois aussi très prolongée, valeur décorative pour les serres et les appartements, facilité de leur culture, etc.
                                                                                                             Edouard André, 1889.
Petite biographie :
Édouard André (1840-1911), né à Bourges où son père était horticulteur, se destine lui aussi à la carrière horticole. Il étudie l’arboriculture pendant un an à Angers, puis la botanique au Muséum d’histoire naturelle. Il commence sa carrière comme jardinier principal à la ville de Paris, en 1860. En plus des commandes publiques pour des parcs municipaux, il travaille beaucoup pour des commanditaires fortunés français et européens, propriétaires de châteaux et grandes demeures, hôtels particuliers, villas…En tant que botaniste, il s’attache particulièrement à l’étude des broméliacées. Il est nommé professeur d’architecture de jardins à l’école nationale d’horticulture de Versailles en 1892. Il cesse son activité en octobre 1905.
En savoir plus sur Edouard André :
Le livre d’Edouard André en ligne : https://archive.org/stream/bromeliaceaeandr00andr/#page/n17/mode/1up :
Edouard André, créateur de jardins en Europe par Florence André-Olivier, historienne des jardins : http://bit.ly/2fxq5VO
Edouard André par Roland Narboux : http://www.encyclopedie-bourges.com/Andre_edouard.html
Portrait d’Edouard André : http://archives.cg37.fr/UploadFile/GED/Colloque%20jardins/1244728326.pdf
Le périple colombien : https://jardin-secrets.com/edouard-andre-article-581,964,fr.html#t6
les planches du livre sur Wikimedia : http://bit.ly/2jF8Oyy
les planches du livre sur Flickr : http://bit.ly/2xuf5lG
Description du fonds Edouard André : Fonds Édouard André et René-Édouard André -1867-1935 : http://bit.ly/2xu9FHu
Notice de l’INHA : http://bit.ly/2xjtJfn
Publicités