Les portraits

Service Civique Portâge : Néolène

– Néolène, tu as rejoint l’équipe de la bibliothèque Vaugirard en novembre dernier pour t’occuper du Portâge, peux-tu te présenter STP ?

J’ai fait 1 CAP de graphisme, et j’ai une équivalence de bac littéraire. J’adore dessiner, peindre, et je réfléchis à ce que je vais faire à la rentrée prochaine : m’inscrire à une école de graphisme, des Beaux-Arts ou peut-être me renseigner pour passer le concours de catégorie C des Bibliothèques.
– Comment as-tu découvert cette mission service civique à la Ville de Paris ?
C’est un ami qui m’en a parlé, et je me suis intéressée plus spécifiquement à la mission Portâge pour découvrir les bibliothèques car je lis plus qu’avant maintenant; le côté « relationnel » avec les usagers m’intéressait aussi.
– Tu as rejoint notre équipe en novembre; qu’as-tu découvert depuis dans ton travail à la bibliothèque, avec les bénéficiaires du Portâge ?
J’ai  été très surprise de découvrir tout ce que font les bibliothécaires : les aspects informatiques, la communication, le service public, les commandes de livres, etc… De l’extérieur on ne se rend pas compte que les tâches sont aussi diversifiées et stimulantes !
Avec mes RDV, j’ai découvert des personnes très vives, très curieuses, encore très énergiques pour certaines, ce qui m’a étonnée malgré leur âge.Elles sont plus dynamiques que mes propres grands-parents !
Les échanges, les discussions que j’ai avec ces personnes sont très enrichissants pour moi; on a beaucoup à apprendre et à découvrir au contact de ces personnes. Il y a des situations très diverses, parfois les personnes sont isolées, elles n’ont pas d’autre activité que la lecture; d’autres ont un cadre plus agréable, je pense à une maison de retraite où chaque personne a son propre studio: c’est comme une famille qui se recrée, il y a beaucoup de liens entre les unes et les autres, d’entraide. Je vois les sourires et la bonne humeur.
– Quel serait le « mot de la fin » Néolène ?
J’aimerais bien qu’on développe plus de services pour les personnes âgées; elles ont un savoir à transmettre aux plus jeunes générations sur beaucoup de sujets, mais ça passe inaperçu, c’est dommage. On est [notre génération] toujours occupé avec nos portables, la technologie et on ne prend pas assez le temps de parler avec les personnes âgées.
Merci Néolène !

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s