Le cabinet de lecture

#mercrediBD septembre 2018

Retrouvez les #mercrediBD sélectionnés par l’équipe en septembre ! A emprunter ou réserver à la bibliothèque.

Claude et Morino de Adrien Albert
Morino, un jeune taureau solitaire, fait pipi sans le faire exprès sur Claude, un petit squelette tout vert. Claude annonce alors à Morino qu’une malédiction les lie désormais : s’ils s’éloignent l’un de l’autre, ils exploseront ! Le tandem décide de partir en vacances sur la côte et va vivre toute sorte d’aventures saugrenues, dans une ambiance réjouissante et bon enfant. Une jolie BD surprenante, drôle, pétillante, pleine de peps, d’humour et d’amitié ! A lire à partir de 7 ans.

Cécilia
La marche du crabe d’Arthur de Pins
Le Cancer Simplicimus Vulgaris, ou crabe carré, n’est pas un crabe comme les autres. Incapable de changer de direction, il est condamné à errer éternellement sur la même trajectoire rectiligne. Deux journalistes décident de consacrer un reportage à cette espèce particulière, qui n’a pas évolué depuis 400 millions d’années. Pendant ce temps là, sur une plage de Charente-Maritime, des petits crabes carrés, las de leur vie monotone, s’interrogent sur leur condition et amorcent un virage qui pourrait finir par bouleverser l’écosystème local !
Adaptation en trois volumes d’un court-métrage primé au festival d’Annecy en 2004, la marche du crabe est une fable, à la fois drôle et touchante, portée par un graphisme moderne et original.

Jean-Baptiste
Le chien gardien d’étoiles de Takashi Murakami
Lorsqu’un petit employé offre un chiot à sa fille, il ne se doute pas que des années plus tard, rattrapé par les aléas de la vie ce compagnon à 4 pattes se révèlera son plus fidèle ami. Parti en voyage dans le sud du Japon pour s’éloigner du monde, ils vivront au jour le jour.
Ce road-trip intimiste et tragique est une critique sans fard de la violence de la société contemporaine. Emotion, poésie et humanité s’équilibrent harmonieusement. Un manga bouleversant.

Nathalie
Max Winson de Jérémie Moreau
Max Winson est le champion incontesté de tennis, gagnant depuis 7 ans le grand chelem, un prodige, l’idole d’une nation. Quand il joue, le monde s’arrête. Enigmatique, sans émotion, entraîné par un père tyrannique, Max est une machine sans état d’âme jusqu’à son interview par une journaliste où il prend conscience que cette course à la performance a fatalement des conséquences sur ses adversaires. De nouvelles perspectives s’ouvrent à lui, enfin.
Une BD au dessin anguleux et nerveux qui se lit d’une traite et dont la réflexion sur les injonctions à être le meilleur à tout prix se transpose dans bien des domaines.
Nathalie
Le coup de cœur de Cécilia
Roule ma poule ! d’Edouard Manceau
C’est l’histoire d’une poule complètement maboule qui déboule en boule et qui roule boule boule, tourneboule, se défoule, s’enroule et se déroule, ouille ouille ouille. Il faut faire rouler ces mots dans la bouche pour apprécier toute la saveur de cet album hilarant ! Éclats de rire garantis pour les petits.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s